19 avril 2015

Excursion à Gand le 19 avril

C’est par une journée froide pour la saison mais cependant ensoleillée qu’a lieu cette excursion printanière. Nous sommes neuf à partir dans deux voitures. Après quelques tâtonnements, nous trouvons notre première destination de la journée, le musée historique de la ville, officiellement baptisé de l’acronyme STAM (pour Stadsmuseum).

Installé dans une ancienne abbaye cistercienne féminine, un peu à l’extérieur du quartier ancien, ce musée s’efforce de guider le visiteur dans l’histoire de cette ville qui fut au Moyen Age l’une des plus riches et des plus peuplées d’Europe. La richesse des collections tout autant que la beauté du bâtiment, en partie médiéval, conduisent les uns et les autres à s’attarder un peu plus que prévu.

Nous gagnons ensuite le centre ancien proprement dit où églises et monuments imposants en pierre de Tournai (signe de richesse et de pouvoir dans ce pays de brique) se pressent les uns contre les autres, laissant une forte impression. C’est dans une maison du Quai aux Herbes, « carte postale » de la ville, que nous trouvons un restaurant qui sert encore à cette heure tardive. La cuisine est diversement appréciée mais les bières au moins font l’unanimité.

Du fait de l’étendue exceptionnelle des quartiers anciens, il n’est possible d’en avoir qu’une idée sommaire, juste assez pour donner envie de revenir, d’autant que l’heure tardive ne permet pas de voir le polyptyque de l’Agneau mystique. Les autres œuvres d’art de la cathédrale Saint-Bavon suffisent toutefois à contenter bien des appétits.

Nous ne saurions quitter la ville sans au moins un coup d’œil à la vie gay, en l’occurrence la Casa Rosa, centre LGBT local. Une séance de lèche-vitrines permet aux amateurs de se faire une idée des nombreux magasins de vêtements bien achalandés.